Orchestre philharmonique du Maroc

C’est l’excellence symphonique qui a permis de créer des ponts entre les deux rives de la Méditerranée. Farid Bensaïd, président de l’Orchestre Philharmonique du Maroc (OPM), et Marianne Rivière, présidente de l’Association des Concerts Pasdeloup, ont été dès 2007 à l’initiative d’un partenariat novateur entre les deux orchestres.

Les projets artistiques et culturels de l’Orchestre Philharmonique du Maroc font écho à l’histoire comme à la politique actuelle de l’Orchestre Pasdeloup : excellence de l’interprétation du grand répertoire – appuyée sur une connaissance réelle de l’histoire des arts et de la culture en Europe – et volonté de faire vivre aujourd’hui la tradition symphonique avec des innovations adaptées à chaque contexte.

Porteur de la grande tradition symphonique, l’Orchestre Pasdeloup a mis en exergue avec succès différentes facettes intrinsèques au métier de musicien d’orchestre, concernant aussi bien la technicité, dans la complémentarité du travail individuel et du travail collectif, qu’une façon de faire vivre l’esprit d’orchestre.

Avec ce partenariat entre deux phalanges symphoniques situées d’un côté et de l’autre de la Méditerranée, l’Orchestre Pasdeloup affirme la promotion de la tradition vivante de la vie orchestrale parisienne et du répertoire symphonique dans toute sa diversité.
Ce partenariat est soutenu depuis 2009 par l’Institut Français et la Ville de Paris.

Partenariat avec la fondation Mazaya

Le phénomène de l’abandon scolaire est un véritable fléau au Maroc. Le programme socioculturel Mazaya a pour but d’offrir à de jeunes enfants déscolarisés et issus de milieux défavorisés, une formation combinant éducation scolaire et cursus musical professionnel.

A travers le métier de musicien, Mazaya entend offrir à ces enfants démunis, une opportunité d’insertion socioprofessionnelle, et fait ainsi de la musique, une arme contre l’échec, l’exclusion et la violence, un moyen de lutte contre la précarité. Dans un pays où le métier de musicien est en plein essor, Mazaya offre une réelle débouchée professionnelle à des enfants dont l’avenir était plus qu’incertain. Après seulement 5 ans d’existence, le Programme porte ses fruits, et quelques jeunes issus de son programme ont déjà pu participer à certains concerts de l’Orchestre Philharmonique du Maroc.

L’Orchestre Pasdeloup a noué un lien fort avec cette fondation et ses musiciens vont régulièrement à la rencontre de ces jeunes interprètes afin de leur transmettre à la fois technique de l’instrument et codes de l’orchestre.

Institut Français