Tatiana Probst

Tatiana Probst mène une double carrière d’interprète et d’auteur-compositeur. Soprano, diplômée du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris – dans la classe de Mireille Alcantara – elle remporte plusieurs prix dans différents concours internationaux. Elle se produit sur scène dans des rôles du répertoire, de Puccini à Bizet – de Reims à Rabat au Maroc…
Passionnée depuis son plus jeune âge par les mots et l’écriture, Tatiana Probst a à son actif plus d’une centaine de poèmes, le livret d’un spectacle intitulé « Divagations » ainsi qu’un monologue de théâtre qui lui a valu d’être lauréate de la fondation Beaumarchais / SACD en 2012.
Elle est également l’auteur des textes de ses propres mélodies, dont son cycle Les Apophtegmes de l’oubli, créé en Finlande, redonné à Radio France en 2013 et diffusé sur France Musique.
En 2014, après une comédie musicale intitulée Ligne 5 – mise en scène par Marlène Goulard, elle crée sa première symphonie Exorde – pour orchestre et texte enregistré – en réponse à une commande de la Ville de Sarcelles.
En 2016, elle est la première femme compositrice invitée à l’abbaye de Fontevraud pour la résidence “Foyer-Joyeux” – en mémoire de Geneviève Joy et d’Henri Dutilleux. Elle y crée un quatre-mains D’Ombre et de lumière et commence l’écriture de son premier quatuor à cordes Ainsi un nouveau jour, créé au festival d’Hardelot par le Quatuor Rosamonde qui en fait la création parisienne à la SACEM.
Par ailleurs, avec sa sœur Barbara et le pianiste François Lambret, Tatiana Probst tourne un spectacle intitulé « Des Notes et des mots » dans lequel sont interprétés plusieurs de ses œuvres, textes comme musiques.
Tatiana Probst poursuit plusieurs projets d’écriture et d’interprétation, d’un opéra de poche La nouvelle pomme de Turquie à des chansons pour le tubiste Thomas Leleu – récompensé par une Victoire de la musique – ou encore des spectacles musicaux.

Les Ans volés, création, commande de l’Orchestre Pasdeloup avec le soutien de la SACEM.