Orchestre jazz Franck Tortiller

Après avoir étudié la percussion classique, tout en pratiquant les musiques populaires et improvisées, Franck Tortiller se dirige vers le jazz qui devient son domaine de prédilection.
De 2005 à 2008, il est directeur artistique de l’Orchestre national de jazz (ONJ). Il y développe avec succès alors plusieurs répertoires, notamment en tournées. Le Django d’Or 2007 du spectacle vivant Spedidam est décerné à Franck Tortiller et à l’ONJ pour le programme “Sentimental 3/4” autour de la valse.
Parallèlement à ses projets en solo, duo ou trio, Franck Tortiller multiplie collaborations régulières – Vienna Art Orchestra – et participations plus ponctuelles – Mike Mainieri, Dave Samuels, Sanseverino, Arthur H, Juliette Gréco… ou encore films et variétés. Fondateur du festival Jazz à Couches, il consacre également une part de son travail à l’écriture.

L’Orchestre Pasdeloup et Franck Tortiller, avec différentes formations jazz, s’associent sur scène depuis plusieurs années désormais. Collaboration et complicité pour un travail sur le patrimoine musical, particulièrement la musique américaine et le théâtre musical.
En 2007, airs de music-hall et extraits d’opérette à grand spectacle réunissent sur la scène du Théâtre du Châtelet l’Orchestre Pasdeloup et l’Orchestre national de jazz sous la direction de Franck Tortiller. Ce concert sur les succès de l’entre-deux-guerres est le fruit d’un important travail musicologique de recherches, réécritures et arrangements.
L’Orchestre Pasdeloup et le Trio Tortiller ont déjà interprété ensemble le Concerto en fa de Gershwin et la Rhapsody in blue. Plus récemment, la volonté commune de croiser les musiques les a conduit à se confronter aux grands standards du jazz pour en proposer une version innovante qui associe orchestre symphonique et trio jazz constitué de batterie, contrebasse et, tantôt vibraphone, tantôt marimba.
Autour de la valse, en écho au texte de Jacques Gamblin, entre mots et répertoire symphonique, Franck Tortiller a écrit de nouvelles compositions originales. Des souvenirs de bal musette aux standards de jazz, de la réécriture de valses aux réminiscences d’autres danses, l’orchestre jazz joue tantôt seul, tantôt avec la formation symphonique.

 

Orchestre jazz Franck Tortiller
Franck Tortiller, vibraphone, composition, direction
Jean Gobinet, trompette
Patrice Héral, batterie
Didier Ithursarry, accordéon
Vincent Limouzin, marimba & percussions
Michel Marre, tuba
Jean-Louis Pommier, trombone
Eric Séva, saxophone
Yves Torchinsky, contrebasse