Tatsuya Shimono

En septembre 2001, Tatsuya Shimono a remporté le premier prix du 47e concours international de direction d’orchestre pour les jeunes chef d’orchestre de Besançon, un succès qui conforte sa réputation au Japon et à l’étranger. Avant de gagner ce concours, il avait déjà remporté en 2000, le Premier Prix (et le Prix Hideo Salto) au concours international de chef d’orchestre de Tokyo.

Tatsuya Shimono est diplômé de la faculté musicale de l’université Kagoshima en 1992 et a poursuivi ses études au séminaire de direction d’orchestre de l’école de musique Toho Gakuen, jusqu’en 1996. Par la suite, il a participé aux masters classes de Myum-Whung Chung et Yuri Temirkanov à l’Académie musicale Chigiana de Sienne en Italie (1996).

De 1997 à 1999, Tatsuya Shimono a travaillé comme chef assistant à l’Orchestre philharmonique d’Osaka, travaillant avec des chefs tels que Tashahi Asahina, Yuzo Toyoma, Hiroshi Wakasug et Jean Fournet, et de 1999 à 2001, ayant reçu une bourse des affaires culturelles, il a étudié à l’université de musique de Vienne.

Tatsuya Shimono a dirigé en tant que chef invité plusieurs grands orchestres japonais comme l’Orchestre philharmonique du Japon, l’Orchestre symphonique de Sapporo et les orchestres symphoniques de Senday, Osaka, Kyoto et Hiroshima ; en Europe, ses apparitions comme chef invité ont commencé avec l’Orchestre symphonique de la radio de Bratislava (Slovaquie) et l’Orchestre symphonique d’État Oradea en Roumanie et se sont poursuivies avec l’Orchestre philharmonique de Strasbourg et l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine. En mars 2004, il donne son premier concert parisien au théâtre Mogador avec l’Orchestre Pasdeloup.

En 2005, il participe aux Folles Journées de Nantes et Tokyo ou il interprète à la tête de l’ONPL et de l’Orchestre de Poitou-Charente une série d’œuvres de Beethoven. En avril 2005, il fait des débuts très remarqués à Milan avec l’Orchestra Sinfonica Giuseppe Verdi dans un programme de musique américaine.

Tatsuya Shimono est nommé chef résident du Yomiuri Nippon Symphony Orchestra à compter du 1er novembre 2006.

Son premier enregistrement (Naxos) à la tête du Philharmonique d’Osaka a été réalisé au printemps 2002 et a remporté un vif succès au Japon. Pour son éminente activité musicale au cours des dernières années, Tatsuya Shimono a reçu, en 2002, le prestigieux prix Idemistu.