Racha Arodaky


Après un Premier Prix obtenu au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dès l'âge de 16 ans, Racha Arodaky part à Moscou étudier auprès d'Evgueni Malinine au Conservatoire Tchaïkovski. Sa rencontre avec Murray Perahia, dont elle devient pendant plusieurs années une des rares élèves, achève son cheminement vers les grandes traditions pianistiques.

Si Racha Arodaky voit aujourd'hui sa valeur confirmée, elle le doit non seulement à sa maîtrise technique, et aussi à l'authenticité de sa personnalité. Ses interprétations, outre la délicatesse des attaques et la vitalité des sonorités, s'attachent au potentiel expressif des œuvres, et visent une intensité musicale sans faux-semblants.

Racha Arodaky mène à la fois sa carrière en récital et en concerto, aussi bien en Europe qu'en Amérique. Elle oriente son répertoire vers le romantisme sans délaisser pour autant les autres genres. Son écoute et son sens du style en font une partenaire appréciée par de prestigieuses formations, en France comme à l'étranger.

Pour Racha Arodaky, la musique n'est pas que l'art des sons, elle est avant tout une affaire humaine. Parallèlement à son activité de concertiste, Racha Arodaky reste ainsi très attachée à la diffusion de la musique au plus grand nombre. Elle a notamment réalisé plusieurs enregistrements très remarqués. Après Mendelssohn (2001), Scriabine (2003) et Scarlatti (2006), son dernier enregistrement des suites de Haendel (label Air Note / MusicOvations – distribution Codaex), paru en 2009, rencontre un important succès auprès du grand public.

Par ailleurs, depuis 2006, elle est aussi directrice artistique du festival de piano "Musique à la cour" du Château de Solliès-Pont dans le Var.