Philippe Gortari


Après des études musicales en région parisienne, couronnées de plusieurs prix de chant et d'art lyrique, il débute à l'Atelier Lyrique de Tourcoing sous la direction de Jean-Claude Malgloire.Peu après, il se produit à Paris dans La Poule Noire de Manuel Rosenthal, puis dans La Finta Giardiniera de Mozart et La Cambiale di Matrimonio de Rossini. Il effectue également une tournée pour Les Jeunesses Musicales de France, avec Le Café Rossini (Opéra Pasticcio).
A partir de  1993, il participe pendant trois années de suite au Festival Les Malins Plaisirs de Montreuil sur Mer
En 1995, il chante Bardolphe dans Falstaff de Verdi au Festival Musical de Loches et à Chinon; à Saint Etienne, il incarne Hadji dans Lakmé de Delibes aux côtés de Nathalie Dessay. Le Théâtre Musical, l'Opérette et l'Opéra Bouffe font également partie de son répertoire:
Il est Piquoiseau dans Les Suites d'un Premier Lit de Labiche ( Montreuil sur Mer), et, au sein de la Compagnie Fracasse, incarne Scapin dans Le Capitaine Fracasse et Flanagan dans Le Tour du Monde en 80 jours.
 
Egalement à son actif: Arthur dans Les Eaux d'Ems de Delibes (Péniche Opéra et Opéra de Vichy), Pomponnet dans La Fille de Madame Angot (Festival Lyrique de Marmande et à Mérignac), et de nombreux personnages d'Offenbach : Bobinet et Gardefeu dans La Vie Parisienne (Belfort et Monaco), Babylas de Monsieur Choufleuri (Festival Le Broc et Monaco), Scoevola dans Madame l'Archiduc (Opéra de Rennes), Orphée dans Orphée aux Enfers ( Région parisienne et à Cherbourg), Népomuc dans La Grande Duchesse de Gerolstein (Opéra de Saint Etienne); il était le Prince Saphir dans Barbe Bleue du même Offenbach, à Genève où il a également interprété en juillet et août 2000, le Dancaïre dans Carmen de Bizet.
 
A l'Opéra de Limoges, nous avons pu récemment l'écouter dans Vent du Soir d'Offenbach.  Il retournera dans ce Théâtre en 2002, pour y interpréter le rôle de Monostatos dans La Flûte Enchantée de Mozart. Au Festival Lyrique des Châteaux de Bruniquel, il était le Savetier dans Le Financier et le Savetier d’Offenbach en 2001 et Boutefeu dans Croquefer en 2002 du même auteur .