Jacques Gamblin


Jacques Gamblin découvre le théâtre à l'adolescence. Il est d'abord régisseur d'une compagnie itinérante, ce qui lui permet d'observer les acteurs. Puis il suit les cours d'un élève de J. Lecoq, dont la pratique théâtrale fondée sur le corps l'intéresse beaucoup. Après quelques hésitations, il se lance définitivement dans le théâtre, en Normandie, sa région natale, puis à Paris.

Ses débuts au cinéma se font notamment avec C. Lelouch, l. Benegui, P. Lioret, R. Guédiguian. en parallèle avec divers téléfilms. Il se fait connaître et apprécier du public, grâce à ses rôles dans Pédale douce et Les Enfants du marais . Sa carrière au cinéma se poursuit, avec C. Chabrol et B. Tavernier, entre autres. Il reçoit l'Ours d'argent du meilleur acteur du Festival international du film de Berlin en 2002 pour Laissez-passer .

Jacques Gamblin poursuit aussi le théâtre comme acteur et auteur. Il a ainsi écrit Quincailleries - où il décrit son enfance passée à jouer dans l'arrière-boutique de ses parents - Le Toucher de la hanche et Entre courir et voler y a qu'un pas Papa .

C'est également un grand lecteur, habitué des enregistrements de contes et autres textes lus. Il a déjà participé à Arsène Lupin, La Demeure mystérieuse et à plusieurs Contes de Perrault (Frémeaux & associés) - contes récompensés par l'Académie Charles Cros - au conte Les Cygnes sauvages d'Andersen (Gallimard), à La Belle et la Bête de Mme Leprince de Beaumont (éd. Thierry Magnier), ainsi qu'à L'Enjeu de J. London (Naïve).