Dominique de Williencourt


Conseillé par Zino Francescatti et disciple d’André Navarra, Philippe Muller, Marcel Bardon et Mstislav Rostropovitch, il a été invité dans plus de quarante pays. En 2007, il est invité à se produire en Albanie, Algérie, Finlande, Hollande, Italie, Japon, Lituanie, Luxembourg, Russie, Ukraine. Il est le dédicataire d’œuvres de Bacri, Jevtic, Florentz, Lancino, Larchikov, Silvestrini, Uebayashi, Vercken. En octobre 2004, il est invité au jury du Concours International de quatuor à cordes Chostakovitch à Moscou par le Maestro Valentin Berlinsky du Quatuor Borodine.

Il s’inspire de ses voyages au Sahara, Yémen, Caucase, Asie centrale, Inde pour composer des œuvres inspirées de thèmes touaregs, arméniens, tibétains... Un documentaire de 52 minutes sur sa recherche de silence en parcourant avec son violoncelle les déserts du monde a été réalisé pour la chaîne Mezzo. Un CD monographique de ses compositions (EA 0610/1) est sorti fin 2006.

Il a obtenu le Grand Prix de l’Académie du Disque. Il a enregistré les 6 Suites de Bach (EA 0312/1/2), les concertos de Joseph Haydn (EA Records 0408) avec l’Orchestre Saint Christophe de Vilnius, les Sonates de Beethoven (EA Records 0406/1/2) avec le pianiste Emile Naoumoff…

Nommé Président de l’Association reconnue d’utilité publique “Pour que l’Esprit Vive” en 2006, il a initié un lieu de résidence d’artistes parrainé depuis 2002 par l’Académie des Beaux-Arts à Paris et des Rencontres Musicales à l’Abbaye de La Prée (36, Indre) avec Nicolas Bacri et Hélène Thiébault. Il enseigne au Conservatoire Supérieur de Paris-CNR et a été nommé Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Directeur artistique d’Europ & Art, société de production musicale, il organise depuis 1994 les Croisières La Musicale avec Lord Yehudi Menuhin, Marcel Landowski, Barbara Hendricks, José Van Dam, Teresa Berganza, Marilyn Horne, le Quatuor Borodine, le Fine Arts Quartet, Gérard Poulet, Marielle Nordmann, Jean Ferrandis...
Dominique de Williencourt a inspiré le livre de Jacqueline de Romilly De la flûte à la lyre.
Un violoncelle à son nom, en sculpture peinte, a été fait par le sculpteur belge José Chapellier.

Depuis l’an 2000, il joue sur un exceptionnel violoncelle de J. Gagliano (1754) ainsi qu’un archet de F.X. Tourte (1825).