Anne Queffelec


Après ses études musicales au C.N.S.M. de Paris qu'elle quittera après avoir obtenu un double prix de piano et de musique de chambre, c'est à Vienne auprès de Badura-Skoda, Demus et surtout Brendel qu'Anne Queffélec choisit de poursuivre sa quête.

Les succès remportés dans les concours internationaux de Munich (1 er prix à l'unanimité en 1968) puis Leeds (prix en 1969) ne tardent pas à faire d'elle une soliste en vue invitée par les brillantes baguettes de Boulez, Zinman, Gardner, Conlon, Jordan, Foster, Janowski. en compagnie d'orchestres prestigieux, London Symphony, New Philharmonia de Prague, Sinfonia Varsovia, etc. dans le cadre de festivals tels les célèbres « Proms » de Londres qui l'engagent à plusieurs reprises, et en France, la Grange de Meslay, Strasbourg, Besançon, Dijon, Bordeaux, la Folle Journée de Nantes, la Roque d'Anthéron où elle a donné en août 2003 au cours de six concerts diffusés en direct sur France Musiques l'intégrale des sonates de Mozart.

Meilleure interprète de l'année aux Victoires de la Musique en 1990, Anne Queffélec a consacré plus d'une trentaine d'enregistrements (Erato, RCA, Virgin Classics, Mirare) à Scarlatti, Schubert, Liszt, Debussy, Beethoven, Fauré, Mendelssohn, Mozart, Satie ainsi qu'à l'ouvre intégrale pour piano seul de Ravel et Dutilleux.

« Elle pose ses mains sur le clavier et c'est l'évidence d'un jeu qui tient en haleine l'auditeur par son acuité et l'émeut par une élévation de sentiment digne des plus grands. » ( Le Monde ) « Anne Queffélec : la découverte d'une âme » titrait le Münchener Zettung .