Nommée aux Victoires de la musique classique dans la catégorie « révélation soliste instrumental de l’année » en 2013, Émilie Gastaud est actuellement première harpe solo de l’Orchestre national de France sous la direction d’Emmanuel Krivine.
Émilie Gastaud doit sa passion de la harpe à Frédérique Cambreling auprès de laquelle elle s’est formée. Remarquée très tôt, Émilie Gastaud obtient dès l’âge de quinze ans le soutien de la Banque de France, en compagnie de Lionel Bringuier.
Lauréate de nombreux concours internationaux, Émilie Gastaud a notamment reçu en 2006 le deuxième prix à l’unanimité au Concours international de harpe de Lille ainsi que le Prix Spedidam et le Prix de la SACEM. En 2008, à l’issue de son Premier Prix, mention très bien à l’unanimité au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris avec Isabelle Moretti, elle obtient une mention d’honneur en finale du Concours international Lily Laskine.

Après avoir été successivement harpe solo de l’Orchestre français des Jeunes et du Gustav Mahler Jugend Orchester, Émilie Gastaud intègre en 2008 la prestigieuse Académie Karajan, ce qui lui donne une expérience professionnelle unique au sein de l’Orchestre philharmonique de Berlin auprès de Marie-Pierre Langlamet. Elle joue alors sous la baguette des plus grands chefs tels que Claudio Abbado, Sir Simon Rattle, Seiji Ozawa, Pierre Boulez, Zubin Mehta, Gustavo Dudamel, Semyon Bychkov…
Parallèlement, Émilie Gastaud suit un master à la Hochschule de Hambourg dans la classe de Xavier de Maistre et, en 2010, obtient son Konzertexam, diplôme de soliste, avec les félicitations du jury. De 2010 à 2014, Émilie Gastaud est co-soliste à l’Orchestre philharmonique de Radio-France, alors dirigé par Myung-Whun Chung.

Le répertoire d’Émilie Gastaud lui permet de se produire dans de nombreux festivals, en soliste avec orchestre, en récital ainsi qu’en musique de chambre avec des partenaires tels que les Quatuors Ébène, Psophos et Hermès, la violoniste Mathilde Borsarello, les flûtistes Adriana Ferreira et Matteo Cesari, le trompettiste Romain Leleu, la soprano Tatiana Probst-Casadesus ou le percussionniste Michel Gastaud.
Le premier disque d’Émilie Gastaud, « Dansons avec les cordes » (Triton Records), a été réalisé avec la participation exceptionnelle de l’acteur André Dussollier, en mêlant textes et œuvres en relation avec la danse et la littérature.

Espace Musiciens

Marianne RIVIERE
Présidente

Roland CHOSSON
Secrétaire général


01 42 78 10 00
Horaires d’ouverture
du lundi au vendredi
de 10h à 13h et de 14h à 17h

 

Réservez aussi auprès des salles et revendeurs :
Philharmonie de Paris
Salle Gaveau
Le Trianon
Fnac.com
Billetreduc.com

Classictic.com