Ardeur


9 février 2019 | 16h | Salle Gaveau


Mendelssohn, Schubert, Tchaïkovski, l’Orchestre Pasdeloup, et ses solistes, interprètent les grands noms de la musique romantique.

Ardeur de ces compositeurs à créer sans cesse. Mendelssohn écrit avec Les Hébrides une « aquarelle pleine d’imagination et de délicatesse » décrivait Wagner, un tableau marin inspiré des paysages d’Ecosse. Avec son Concerto pour violon n°2 c’est la première fois q’un concerto débute par le violon seul, sans orchestre.

La symphonie n°4, dite « Tragique », de Schubert, est la première qu’il compose dans une tonalité mineure. Prémonitoire peut-être, Schubert ne l’entendra pas de son vivant ; elle sera créée 21 ans après sa mort.

Mykola Diadura, direction

Arnaud Nuvolone, violon

Eric Villeminey, violoncelle




Marianne RIVIERE
Présidente

Roland CHOSSON
Secrétaire général


01 42 78 10 00
Horaires d’ouverture
du lundi au vendredi
de 10h à 13h et de 14h à 17h

 

Réservez aussi auprès des salles et revendeurs :
Philharmonie de Paris
Salle Gaveau
Fnac.com
Billetreduc.com

Classictic.com